L'ASSOCIATION
 ↑
Jean Yves BRANCY

Fermer L'auteur

Fermer Les Livres

Fermer La Musique

Fermer Mes vidéos

 ↑
Marie SOUMEILLAN

Fermer L'auteur

Fermer Les Livres

Fermer Présentation de son association

Fermer Les spectacles

 ↑
De belles Rencontres ...
 ↑
Connexion...
 Liste des membres Membres : 3

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 2
 ↑
Nouvelle des Amis
Contact
 ↑
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

 ↑
Présentation de son association - Compte rendu réunion du 21/01/2012

SAMEDI 21 JANVIER 2012
ESPACE SAINT AUBIN A TOULOUSE

 


DATE DE LA PROCHAINE RENCONTRE :

SAMEDI 18 FEVRIER 15H

Nous aurons la joie de recevoir à notre prochain rendez-vous Jean Yves Brancy qui nous présentera son livre intitulé « Un Nouvel Humanisme Pour le 2Oème Siècle »

Je rappelle les dates de nos manifestations publiques pour 2012

- Théâtre de Villemur/Tarn : journée de la femme samedi 17 mars 15h
- Salle des Fêtes de NOHIC : printemps des poètes samedi 14 avril 15h
- Château de Larra : journées des Beaux Jardins de France dimanche 3 juin 15h
- Salle du Sénéchal Toulouse : remise des prix du « Fleuret poétique de Midi Pyrénées » samedi 23 juin 15h
- Château de Larra : journée du patrimoine dimanche 9 septembre 15h

Je vous invite à participer à nos rencontres pour de plus amples informations en espérant vous compter parmi les acteurs de ces événements.

 

TOUR DE TABLE POETIQUE


MARIE JOSE BERTAUX présente son recueil alphabet
marie-josem.bertaux@wanadoo.fr

A la lettre S

SAISONS


Ah mon Dieu que la jeunesse
Se cramponne au bord du cœur
Bien longtemps après l’ivresse
Des larmes et des fureurs
Qu’interminablement meurt
Le nid que l’oiseau délaisse

Ah Dieu que la déchirure
D’avec l’immortalité
Paraît amère et que dure
Le chagrin de l’abdiquer
Que les moissons de l’été
Font aux plaines de blessures

Faîtes dorés que la brise
Va défeuiller pour l’hiver
Tête grise que dégrise
L’aube d’un âge de fer
Qu’à dénombrer ce qu’on perd
On risque peu de méprise

Dieu veuille que dans la terre
Où germent les souvenirs
Dorment ceux qui désespèrent
Meurent ceux qui font mourir
Pour que la neige à venir
Sur nos front soit plue légère


PIERRE GABARRA

ELISE


Si de vous je m’ennuie Elise en ces beaux jours,
C’est donc de ne pouvoir à vos côtés poursuivre
L’aventure initiée : Explorer vos velours
Saurai-je à cet effet, à l’absence survivre ?

C’est mourir doublement d’être d’amour privé !
L’un par l’éloignement, l’autre par sa carence, 
Douloureux sentiment en mon être gravé
Jusqu’à ce que mon cœur perçoive perte immense !

Ayez de ma personne, outre le souvenir
Celui d’un être mû, que la douleur affecte.
Saurai-je par l’esprit, seul vous appartenir ?
Pour peu que sur ma joue, en pleurs soudain, l’humecte?

Le temps aura beau jeu de creuser en l’humain
Seul ; Elise en mon sein, l’immensité, le vide. 
Mon cœur de vous déborde, à ce jour il est plein
J’espère qu’en ces temps, l’amour en vous préside…

Dès alors pour nous deux, un invisible fil,
A tout jamais, nous lie au-delà de tout monde !
Car même si parfois, fort pesant est l’exil,
Retentira l’écho, afin qu’il nous réponde… 

 

MARIE SOUMEILLAN

ASPIEREE DE PRESENCE


Savoir ce sentiment de calme
En toute plénitude,
Unissant la symbiose importante du moment
Se fondre, se morfondre,
Amour qui s’agissant 
Par l’âme et les cœurs s’aspirant,
Retrouvés de présence…
Haute nature, conduisant presque normalement
Se libérant de cellules indépendantes,
Uniques, se tenant de mouvance
Emplissant de leur force, deux moitiés qui se soudent :
Absolues à se résoudre sainement
Se congratulant de paix au monde de silence ,
Echappant vers l’intime de l’autre
Emprise de douceur, la chaleur s’incarnant de vie ; 
Eprenant par la forme à paraître : au rêve de bonheur. 

 

ROBERT  MOSNIER

LA BIBLIOTHEQUE


Un escalier qui craque la rampe fragile
Du haut de mes dix ans, la démarche agile
Un couloir obscur, une porte qui s’ouvre
Une caverne dantesque, un trésor qui s’y trouve

Aux papiers fanés, murs qui s’écaillent
Pendent et s’accrochent ces héros de bataille
Les géants de Vendée, grands par la taille
Cathelineau ou Charrette que la racaille
Voulait mort, tant la terreur les assaille

Poussière vénérable, odeur de moisi
Gisent pêle-mêle livrés à l’envie
La mémoire des siècles ensevelie
Espoirs et rencontres à jamais assouvis


MICHELE GRISCELLI

LE VIN


Voici de simples tâcherons
Entre les ceps des vignerons.

Vêtus de maille en cette aurore
Qui précède le grand soleil,
Ils cueillent ce raisin vermeil
Sur lequel leur maître pérore.

Voici de simples tâcherons
Entre les ceps des vignerons

Près des châteaux croît la besogne
L’année offrira tel bon cru
Dieux et chance ont-ils concouru
Aux millésimes des bourgogne ?

Voici de simples tâcherons
Entre les ceps de vignerons.

Bacchus attend que l’homme arrose
L’amour, la joie et le succès.
Mais souvent il choit dans l’excès
Trouvant l’existence morose.

Voici de simples tâcherons
Entre les ceps de vignerons.

 

 

 

 

 

 

ASSOCIATION CHANT POESIE ETOILE DE L’AUBE

Pour tout renseignement :

Recevoir le règlement du concours, adhérer à l’association, participer aux rencontres, intervenir au cours des représentations publiques.

Ecrire à Mme Marie SOUMEILLAN
241, route de Raygades
31340 VILLEMATIER
Tél. 05/62/22/87/17


Date de création : 03/02/2012 @ 19:29
Dernière modification : 24/05/2012 @ 23:01
Catégorie : Présentation de son association

Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^